les start-up ont la cote en suisse.

Communiqué de presse

Baromètre du travail de Randstad T1/2017

 

Les start-up ont la cote en Suisse

Les avantages des start-up sont la liberté de décision, la mise en place rapide d'idées et une forte dynamique. Celui qui souhaite en fonder une devrait choisir la Suisse. C'est ce que montre le baromètre du travail de Randstad.

Financement adéquat des start-up en Suisse
La Suisse serait un lieu propice pour exploiter une start-up de l'avis de 70 % des Suisses ayant répondu au sondage. La Suisse ne manque pas d'institutions publiques telles que la Promotion économique, la Commission pour la technologie et l'innovation ou la plateforme de fondation d'entreprises du canton de Vaud «Innovaud». Il n'est donc pas étonnant que la Suisse soit à la première place en Europe concernant le soutien des pouvoirs publics aux start-up.

PME employeurs de référence
Pour autant, les Suisses veulent-ils travailler dans les start-up? 42 % des participants au sondage ont répondu «Oui». La Suisse se situe donc sous la moyenne mondiale de 50 %. Seuls les hommes suisses entre 18 et 34 ans dépassent les 50 %. «L'un des facteurs les plus importants lors du choix d'un employeur est la sécurité de l'emploi. C'est ce que montre la Randstad Employer Brand Research de cette année. Il se peut donc que les candidats hésitent à postuler auprès d'une start-up pour cette raison», explique Nathalie Zihlmann, HR Director Randstad Suisse. Il en va autrement lorsqu'il est demandé aux participants s'ils souhaitent travailler dans une PME. Dans ce cas, la Suisse est leader mondial avec 79 % d'approbation.

Randstad Mobility Index
Le Randstad Mobility Index indique combien de salariés envisagent, au cours des six mois à venir, de changer d’emploi et d’occuper un nouveau poste comparable à leur emploi actuel. L'indice donne une vision complète de l'ambiance et des tendances sur le marché de l'emploi. En Suisse, l'indice est en hausse de +2 points, passant de 101 à 103 points au premier trimestre 2017.

retour à la page précédente

Commentaires

Aucun commentaire n'est publié

Ecrivez un commentaire

  1.  
commenter