un juste équilibre à trouver.

Un juste équilibre à trouver

Un juste équilibre à trouver

 

La grande majorité des employés de Suisse estime que le maintien d'un juste équilibre entre le travail et les loisirs est une condition sine qua non pour mener une vie saine. L'enquête actuelle menée dans le cadre du baromètre du travail Randstad (T1/2014) montre quels autres aspects revêtent une importance particulière.

Un bon équilibre entre la vie professionnelle et familiale est une base indispensable pour mener une vie saine. Ce précepte ne vaut pas seulement en Suisse (96%), mais également au niveau international (93%). Ainsi, 87% des employés suisses estiment qu'être en forme relève de leur propre responsabilité et non pas de celle de leur employeur. Cette vision est en contradiction avec celle qui a cours dans d'autres pays (notamment au Japon, 44% seulement) où l'on estime que cette tâche incombe davantage à l'employeur.

 

Le sport améliore les performances au travail

En Suisse, cet avis est partagé par deux tiers (66%) des employés. Selon eux, un entraînement régulier et des activités sportives améliorent leur rendement au travail. Près d'un tiers des entreprises (30%) mettent à la disposition de leur personnel des installations sportives au sein de l'entreprise ou participent aux frais pour un abonnement de fitness. Or, «seuls» 24% des employeurs permettent à leurs employés de faire du sport durant les heures ouvrables.

La santé physique, mais aussi la santé mentale des employés tiennent à cœur des entreprises suisses. Ainsi, de nombreux employeurs suisses (34%) disposent de coachs professionnels ou de mentors pour améliorer la santé mentale de leurs employés. 

 

Des employeurs suisses généreux

Lorsque, en Suisse, des employés sollicitent un congé pour des raisons personnelles ou familiales, ils bénéficient en général du soutien de leur employeur. Ainsi, 81% des entreprises accordent un congé pour des raisons personnelles. Seuls 23% des employés estiment que leur employeur ne leur donne pas congé pour soigner un membre de la famille malade.

 

Index de mobilité inchangé

Sur le plan international, l'index de mobilité est resté à108 entre le premier trimestre de 2014 et le dernier trimestre de 2013. L'index montre combien de salariés pensent accepter un nouveau poste équivalent dans l'espace des six prochains mois. En Suisse aussi, l'index est demeuré inchangé à 98.

 

Satisfaction au travail

Les Suisses en tête du classement mondial. Avec 82% de salariés satisfaits ou très satisfaits, la Suisse se situe en tête du Job Satisfaction Index. Elle est suivie par le Mexique, la Malaisie et l'Autriche. Il est intéressant de constater que le Japon arrive en fin de liste avec un taux de satisfaction de 42%. 

 

Downloadables
retour à la page précédente

Commentaires

Aucun commentaire n'est publié

Ecrivez un commentaire

  1.  
commenter