exercice 2019: cash-flow disponible et dividendes records, marge d'EBITDA protégée.

«En 2019, nous avons consolidé notre position de leader mondial de services de RH», déclare Jacques van den Broek, le PDG. «Ces services renforcent encore notre engagement et notre responsabilité à soutenir les personnes et les organisations dans la réalisation de leur véritable potentiel. Nous voyons réellement les ressources humaines comme le cœur de notre métier. Elles nous ont permis d’atteindre cette première position et nous aideront à réaliser notre objectif ultime de toucher la vie professionnelle de 500 millions de personnes d’ici 2030.» 


«L’année 2019 fut particulièrement éprouvante financièrement, mais nous avons démontré une nouvelle fois notre résilience. Le renforcement de la diversification de portefeuille par région et par activité de Randstad a porté ses fruits. Le chiffre d’affaires de notre groupe était en légère baisse par rapport à l'année précédente, reflétant les incertitudes macroéconomiques et politiques actuelles, principalement en Europe du Nord. Dans le même temps, nous avons continué notre surperformance dans plusieurs géographies clés. Surtout, nous avons pu améliorer davantage notre positionnement prix et notre discipline, reflétant la pénurie croissante des marchés du travail et la mise en œuvre réussie de nos outils de tarification numérique à l'échelle mondiale. Dans l’ensemble, nous avons protégé notre marge d'EBITDA pour l'année 2019, en arrivant à un niveau solide de 4,6 %, tout en investissant de manière significative dans l’avenir. Grâce à la forte résilience de notre modèle économique, nous avons généré un cash-flow libre record de 915 millions d’euros, entraînant un bilan solide et des rendements supplémentaires pour les actionnaires. Pour 2019, nous proposons un dividende global en espèces record de 4,32 € par action ordinaire, y compris un dividende spécial de 2,23 €. Je souhaite remercier les collaborateurs Randstad du monde entier pour leur enthousiasme, leur engagement et leur investissement envers cette grande entreprise.»


retour à la page précédente

Commentaires

Aucun commentaire n'est publié

Ecrivez un commentaire

  1.  
commenter